Rechercher

Tazarth (La figue sèche)

Dernière mise à jour : 11 août 2021


Sur le même principe technique que pour les tomates, le séchage des figues fait partie des coutumes ancestrales de conservation dans toute la Kabylie. Dès le milieu de l’été, les villageois procèdent à la récolte des figues ayant atteint une maturité telle, que bien souvent, il faut les ramasser au pied des figuiers. D’aspect flétri, ces figues fraiches et extrêmement sucrées sont alors disposées délicatement sur des claies de roseau de « fabrication maison ». Commence alors le lent processus de déshydratation qui prendra trois à cinq jours suivant l’ensoleillement. Ensuite, les figues sont stockées dans des jarres en terre cuite (Akoufi) spécialement appropriées et dotées d’un système ingénieux permettant l’accès aux fruits, et ce, quel que soit le niveau de remplissage. Il s’agit d’embouchures disposées verticalement sur toute la hauteur, et dont le diamètre permet le passage d’une main d’homme. Ces trous très pratiques sont obturés par des bouchons de liège. Les villageois peuvent ainsi savourer ce fruit, très riche en vitamines, jusqu’au bout de l’hiver.




AKOUFI - Utilisé également pour le stockage de toutes sortes de céréales.

133 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C’est avec une immense peine que nous avons appris le décès de Madame HAMICHE Chérifa, épouse BOURECHOUCHE, qui nous a quitté à l’âge de 86 ans. Nous adressons nos sincères condoléances à l’ensemble d